Mon terrain de sport improvisé – 3ème prix

Les auteurs des trois photographies lauréates du concours « Mon terrain de sport improvisé », nous en disent plus sur leurs images, et démontrent que prendre une photo n’est jamais un geste anodin.
 


📷  « Partie de cricket improvisée, environs de Darjeeling, Inde », Nicolas Da Silva Dias – 3ème prix du jury du concours
 

Je suis

Un voyageur et amateur d’arts graphiques (dessin, peinture). Depuis l’âge de mes 10 ans je me passionne pour la photo.
Je réalise mes prises de vue lors de mes voyages et dans ma vie quotidienne, dans la rue.
La photographie fait partie intégrante de mon mode de vie. La recherche de l’instant décisif m’obsède parfois.
J’ai pratiqué en club une multitude de sports différents : football, basketball, surf, skate, hockey sur glace, volleyball, jiu-jitsu, boxe, bodyboard, snowboard, plongée sous-marine, alpinisme, running.
Je considère le sport comme un espace de liberté indispensable à l’équilibre physique et mental.

Ce qui m’a inspiré pour réaliser cette photo

Le dénuement de l’environnement et l’incroyable inventivité de ces deux enfants m’ont paru intéressants. On le voit peu sur l’image mais la balle est faite d’un ensemble de scotch plus ou moins enroulé. L’en-but est rudimentaire, réalisé avec des morceaux de bambou récupérés sur les clôtures environnantes. J’ai eu envie de capturer la motivation de ces gamins se donnant à fond.

Comment je l’ai réalisée

La prise de vue a été faite sur le vif dans un village du Sikkim, aux alentours de Darjeeling en 2012.

Un mot sur le shooting

Quand j’ai vu cette scène, je me suis assis et j’ai réalisé plusieurs images durant quelques minutes, en essayant de ne pas être trop intrusif. Ces deux sportifs en herbe avaient l’air flatté d’être photographié et ont finalement proposé de poser comme pourraient le faire des professionnels.

Ce que j’apprécie particulièrement dans cette photo

L’action est visible sur une diagonale permettant de voir tout à fait de quoi il s’agit. La faible profondeur de champ et la position légèrement en plongée donne une perspective très intéressante qui restitue bien l’ambiance de la scène.

Le message que je souhaite faire passer avec cette photo

Quels que soient les moyens à disposition, le sport est universel. Le système D permet ici de construire un terrain de cricket tout à fait praticable. L’envie de jouer peut rendre très créatif.

Nicolas Da Silva Dias – The photographer